Effet de l’inhibiteur de l’uréase de Nexur dans la fertilisation et la production du maïs

Les pertes d’Azote (N) par volatilisation de l’urée diminuent l’efficacité de son utilisation dans la culture du maïs. Nexur a ajouté Limus® (NBPT NPPT), un inhibiteur de l'uréase qui réduit les pertes d'azote volatilisés et permet d'augmenter la productivité du maïs.

Des essais ont été réalisés en collaboration avec l'Université de Lleida pour étudier l'effet de l'inhibiteur de l'uréase Limus® dans la production et la qualité du maïs, où il a été démontré que les pertes par volatilisation d'urée sont du 54,2% de N appliqué face au11,4% dans le cas du Nexur. Les contenus de nitrates dans le sol étaient jusqu’à trois fois plus élevés dans les sols traités avec Nexur, comparés avec ceux qui avaient été traités avec de l’urée sans inhiber. Nexur, avec une réduction du 25% de la dose a obtenu une production 5% plus élevée par rapport à l’urée.

Introduction et objectives

En Espagne la surface cultivée de maïs es d’environ 420.000ha avec un rendement moyen de 11,5T/ha (FAO, 2014). L’urée est le principal engrais azoté utilisé dans la culture du maïs, mais elle est susceptible aux pertes d’azote (N) par volatilisation sous forme d’ammoniac (N-NH3) et les inhibiteurs de l’uréase peuvent devenir une option pour les diminuer et pour augmenter ainsi l’efficacité des applications de couverture.

L’objectif de cette étude visait à évaluer l’effet de l’inhibiteur de l’uréase Limus® dans la culture du maïs, les pertes de N-NH3, les unités de N dans le sol et le rendement des cultures avec une réduction du 25% des doses de Nexur par rapport à l’urée.

Matériel et Méthodes

En 2016 (troisième année expérimentale) les essais ont été réalisés dans la province de Lérida. Un engrais de fond a été appliqué de 15-15-15 à 400kg/ha avec une semence de la variété de maïs (Zea mays L.) Pioneer PO933Y. La conception expérimentale des essais a été la distribution de parcelles dans de blocs aléatoires avec quatre répétitions.

Les abonnements de couverture de Nexur et urée avec une réduction du 25% des unités N appliquées, ont été réalisés. Les pertes par volatilisation de N-NH3 ont été banalisées 1,5 et 15 jours après l’application de la couverture avec la méthode d’analyse de l’isotope N15.

Résultats et discussion

Les quantités totales de N ammoniacal (N-NH3) volatilisés les 15 premiers jours suite à l’application de la couverture étaient du 54,2% de N appliqué comme urée et du 11,4% de N appliqué comme Nexur avec une dose de 250kg-N/ha. Nexur réduit les pertes d’ammoniac para volatilisation en 80% par rapport à l’urée.

Les traitements avec Nexur avec une réduction de la dose de N appliquée du 25% (187,5 kg N/ha) présentaient une production jusqu’au 5% en plus par rapport aux traitements avec de l’urée avec une dose de 250kg N/ha.

(copia 1)