COMPO EXPERT participe au projet LIFE In-BRIEF

Le projet LIFE In-BRIEF (LIFE14 ENV/ES/000427) poursuit le développement et l'application d'un modèle de gestion intégrée des biodéchets et des boues d'épuration, pour leur transformation en énergie renouvelable et en engrais à forte valeur ajoutée pour utilisation agricole et urbaine.

COMPO EXPERT a réalisé les essais de caractérisation du digestat délivrés par AIDIMME (Institut Technologique du Métal-mécanique, Meuble, Bois, Emballage et Reliés) analysant sa composition nutritionnelle ainsi que ses caractéristiques physico-chimiques. Il s’agit du début des activités menées par l’entreprise pour sa validation en tant qu’engrais.

RÉSULTATS ET IMPACT PRÉVUS :

1. Définition d'un nouveau modèle économique permettant la mise en œuvre durable d'un processus de valorisation des déchets dans les engrais.

2. Démonstration d'un prototype pour le traitement de 10 m3 / jour de digestat issu de la bio-méthanisation, assurant sa transformation en produits fertilisants. (3 000 tonnes de biodéchets et de boues d'épuration traités éviteront la mise en décharge ou l'incinération)

3. Optimisation de la production de biogaz par tonne de bioproduit, augmentant le rendement standard de 20%. On attend atteindre un ratio de plus de 600 KWth par tonne de biodéchets traités et 400 KWth par tonne de boues d'épuration traitées. 

4. Récupération de plus de 215 KWth par tonne de biodéchets traités générant plus de 260 MWh d'énergie renouvelable sur la durée du projet.

5. Formulation et production d'au moins quatre nouveaux engrais agricoles et urbains, avec au moins un produit qui sera envoyé au Ministère de l'Agriculture pour son approbation

6. Production de 200 kg d'engrais agricoles par tonne de bioproduits traités en utilisant comme matière première le digestat de biométhanisation (540 tonnes d'engrais agricoles produites pendant le projet).

7. Production de 50 kg d'engrais urbains par tonne de biodéchets transformés en utilisant le digestat de biométhanisation comme matière première (135 tonnes d'engrais urbains produites pendant le projet).

8. Prévention de la contamination de l'eau et du sol à cause de l'utilisation incorrecte de 3 000 tonnes / an de digestat, (20.000 t/an au cas où le projet se réalise à l’échelle commerciale).

9. Récupération de 500 litres d'eau par tonne de biodéchets traités.

10. Eviter l'émission de 15 kg d'équivalent CO2 (sous la forme de NxO) par tonne de biodéchets émis par la décomposition des biodéchets et boues d’épuration dans la terre (45 tonnes d’équivalent CO2 des émissions de gaz à effet de serre pendant le projet).

Smiley face

Le projet LIFE In-BRIEF (LIFE14 ENV/ES/000427) compte avec la contribution de l’instrument financier LIFE+ de l’Union Européenne.